Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

samedi 29 août 2015

Les enfants d'Érostrate de Mickaël Koudero


Novembre 2010. La neige, le froid, l’horreur. D’abord en France. Un homme est retrouvé assassiné dans une église à Lyon. Son dos a été tailladé, sa langue coupée. À 700 kilomètres de distance, du côté de Lille, sa fiancée est découverte pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Le sang poursuit sa route jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on retrouve le cadavre d’une femme, entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, des trajectoires se brisent.Tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il décidé de reprendre du service ? Difficile de l’imaginer vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs ». Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tout horizon, aux rapports singuliers avec cette enquête, vont très vite le comprendre. Ils se sont réunis en force, décidés à entrer dans la postérité, à marquer les consciences par leurs crimes. Ils...Les enfants d’Érostrate.
**************************************************************** Je vais commencer par dire que cet auteur est pour moi la découverte de l'année ! 
Son livre est digne d'un grand auteur tel que Thilliez !
On retrouve  du suspens, de l'amour, de l'amitié, sans oublier l'aspect psychologique torturé des personnages , qui en font un excellent thriller qu'on pourrait mettre sans la catégorie thriller psychologique.
On s'attache vraiment à ses personnages, et la fin est surprenante.
Un livre sans temps mort qui nous tien en haleine jusqu'à la fin.
Allez y n'hésitez pas à l'acheter
(Disponible uniquement sur Amazon)

Ma note : 




dimanche 23 août 2015

Le cercle de Dinas Bran



Sur les traces d'Anna, survivante du tsunami de 2004, et de Will, journaliste américain, une course contre la mort haletante qui défie les siècles et les frontières, et qui mêle événements historiques, ésotérisme, science héraldique, druidisme...
Dans la lignée du Da Vinci Code.

Survivante du tsunami de 2004, Anna Jensen a été déclarée cliniquement morte pendant quelques instants lors de son hospitalisation. Depuis, la graphiste parisienne est hantée, la nuit, par d'angoissantes visions de l'enfer et par l'image d'une jeune mariée enterrée vivante. Aidée par Will Aberdeen, journaliste new-yorkais enquêtant sur les expériences de mort imminente, elle cherche à comprendre le sens de ses cauchemars.
Traqués par de mystérieux tueurs professionnels, Will et Anna se lancent sur les traces d'un secret ancestral mêlant magie druidique et croyances ésotériques. Leur soif de vérité va rapidement se transformer en course contre la mort.

Du tremblement de terre de Lisbonne en 1755 à Paris de nos jours, en passant par la forêt de Brocéliande en Bretagne et le pays de Galles, l'intrigue de ce premier roman est basée sur des lieux et des faits réels. Et pour cause, Sophia Raymond est passionnée par l'histoire, ses mystères et ses énigmes. Elle a tout d'abord publié son roman avec succès en version numérique sous le titre L'Ame de fond.
****************************************************************
L'histoire débute en 1755 à Lisbonne où on rencontre Estrela, "cachée" dans un couvent juste avant le terrible tremblement de terre qui détruit  une grande partie de Lisbonne...on apprend que celle ci à eu une vision de ce terrible événement.

Tout au long du livre nous basculons d'une époque à l'autre avec comme toile de fond l'histoire d'amour d'Estrela la mystérieuse  et le Capitaine Thomas de Trécesson,en 1755 et l'histoire d'amour naissante de nos jours du journaliste américain Will et de Anna survivante du Tsunami de 2004.

Ce roman nous entraîne tantôt dans un roman d'amour, policier,  thriller ésotérique avec une onde de mystère... Pour un 1er roman c'est vraiment une très belle réussite ! 

Je remercie Presse de la cité de m'avoir offert ce roman !

Ma note

dimanche 9 août 2015

Après la fin



Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé
***************************
Ce livre est la suite du livre après la haine.
On retrouve Sylvain, Tiphaine et Milo en pleine adolescence...
Le couple à déménager dans la maison des parents de Milo.
Nora,  vient de quitter son mari avocat et déménage avec sa fille et son  fils, justement dans la maison où ont vécu Tiphaine et Sylvain... 
On imagine la suite, connaissant la folie de Tiphaine et la lâcheté de Sylvain.


L'auteure décrit assez bien  l'acheminement psychologique des personnages, on s'aperçoit très vite que Tiphaine est de plus en plus perturbée..on imagine facilement la suite...
Quant à  la fin, je n'ai vraiment pas aimé, comme un goût d'inachevé, comme si un tome 3 devait venir achever l'histoire.


dimanche 2 août 2015

Code 93


Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits. Une série de découvertes étranges, un mort qui ouvre les yeux à la morgue, un toxico qui périt par auto-combustion, l'incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3. Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses… Écrit par un lieutenant de police, 93 Code zéro se singularise par une authenticité qui doit tout à l'expérience de son auteur ; cette plongée dans un monde où se côtoient aménagement urbain et manipulations criminelles au sein des milieux politiques et financiers nous laisse médusés.

*************************************************
Premier roman du lieutenant olivier NOREK et bien quelle réussite !
On découvre la corruption, surtout politique, le quotidien violent de ces policiers, la pression exercée sur eux par la hiérarchie mais aussi par le vie politique...
On apprend aussi à connaître leurs vie s intimes, on découvre des personnages attachants des gens normaux avec des soucis personnels qui doivent jongler avec un métier prenant et dangereux et une vie personnelle et familiale.

Hâte de lire la suite des aventures du capitaine Coste.

Un grand bravo à l'auteur de ce livre, pour un premier roman c'est une belle réussite !



Ma note :