Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

mardi 29 novembre 2016

Dans les brumes du mal




La mère de Tom est morte, et Tom a disparu.

Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassinée et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’impose dans l’enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l’abandonner.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meilleurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d’un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d’une des Maisons une shadduh, une ombre vaudoue.
Et si, pour une fois, le mobile n’était ni l’argent,
ni le sexe, ni la vengeance, ni même l’amour?

********


L'agent du FBI Dahlia Rhymes décide d'enquêter sur la disparition de son neveu Tom. La mère de celui-ci a été égorgée, un meurtre rituel en apparence, et le frère de Dalhia a été grièvement blessé.

Lors de son enquête elle sera aidée par Nathan un policier de Charleston.

On s'attache très vite à ces 2 amis d'enfances, torturée par un passé douloureux et une adolescence passée dans la rue.

Lui est l'un des meilleurs flics de Charleston, élevant seul sa fille de 12 ans, elle d'une intelligence hors norme (licence en théologie et religions, doctorat en satanisme et meurtres rituels, doctorat en mythologie comparée...et oui rien que ça), élève également seul son fils.

Au fil de leur enquêtes ils s’aperçoivent très vite que jusqu'à alors seuls des garçons maltraités été enlevé et leur mères égorgés selon un rituel vaudou,..



J'ai vraiment adorée ce roman. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, c'est grâce à l'avis d'une bloggeuse que j'ai décidé de me lancer et de lire ce roman.



Tout est là pour en faire un thriller comme je les aime : des meurtres bien sûrs, de la perversité, du sadisme, des fous, de la manipulation et une fin géniale ... D'excellents ingrédients utilisés comme il faut, un roman très bien écrit très intelligent avec des personnages attachants !
Ma note :
je n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aimé
Éditeur : CALMANN-LÉVY (2016)
Nombre de pages : 400 pages 

vendredi 18 novembre 2016

La vérité sur l'affaire Harry Quebert


À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois.

Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Sous ses airs de thriller à l'américaine, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l'Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

*********
Comment vous expliquez ce livre ?
D'abord c'est l'histoire d'amour entre le très fameux écrivain Harry Quebert et la jeune Nola Kellergan de 15 ans, mais aussi l'enquête policière autour de la disparition de celle-ci, puis la découverte de son corps dans le jardin d'Harry, enquête menée par Marcus jeune et talentueux écrivain, ami d'Harry de longue date, en crise d’écriture victime de la fameuse page blanche !

Je suis assez mitigée quand à ma lecture de ce roman, car sur certains passages du livres, je me suis mais alors franchement ennuyée à la limite de laisser tomber ce si long roman. Puis, oh miracle, dans les 200, voir 150 dernières pages, enfin il se passe quelques chose, enfin il y a une vrai enquête, et pas de sérieuses pistes, qu'on ne sait pourquoi, jamais étudiée par personne, sans aucune logique, juste parce que l'auteur avait décidé que le roman devait être très très long. Bien dommage, car la fin et juste comme il faut, rebondissante, hallucinante et on se rend compte que en faite ce crime est tellement banale ....

En résumé, roman avec beaucoup de pages très très inutiles, mais une fin qui m'a énormément plus :D

Ma note :
je n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aimé
Éditeur : EDITIONS DE FALLOIS (2012) 
Nombre de pages : 672 pages

dimanche 13 novembre 2016

Agatha Raisin enquête : La quiche fatale - Tome 1



Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme.
Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur.
Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.


***************
Sur un coup de tête Agatha Raisin, vent sa société de relation publique et part vivre à la campagne, comme elle le rêve depuis enfant, y vivre une retraite paisible !

Mais voila après une vie tumultueuse à Londres, elle s’ennuie rapidement. C'est pourquoi elle décide de participer à un concours culinaire au sein du village : concours de la meilleure quiche !.
Mais en mauvaise cuisinière et bonne tricheuse, Agatha décide d'acheter sa quiche chez son traiteur habituel à Londres !
Même ainsi Agatha ne gagne pas, et en mauvaise perdante maudit le juge du concours et doute de son impartialité !
Le lendemain, le juge est retrouvé mort à son domicile, empoisonnée par la quiche d'Agatha selon les premières constatations !
 Agatha décide alors d'enquêter !

Quelle belle surprise est ce roman, un mélange de roman d'Agatha Cristie, avec un personnage principal aussi détestable que Dr House de la fameuse série médicale américaine (eh oui elle me rappelle fortement celui-ci !!!), elle peut être énervante d'égoïsme, jalouse, menteuse, se croire la meilleure, complètement associable, mais d'un autre côté tellement attendrissante et drôle, on comprend vite qu'elle s'est crée un personnage de façade pour se préserver de l'extérieur.

Je lirais avec plaisir le reste de la série :D.

Ma note :
je n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aimé
Éditeur : ALBIN MICHEL (2016)
Nombre de pages : 319

lundi 7 novembre 2016

Des héros ordinaires



Une génération s'éteint ; la parole des vétérans de la Seconde Guerre mondiale se fait rare et précieuse. Onze d'entre eux, anciens combattants américains, français, allemands et canadiens, ont accepté de conter les événements dramatiques où leur vie se joua parfois à un frôlement de balle, un obus défectueux ou un réflexe miraculeux.
Aucun de ces survivants n'avait « espéré » faire la guerre. Mais elle les a marqués à vie : fantômes des camarades morts sous leurs yeux et des adversaires tués de leurs propres mains, réminiscences des horreurs endurées et, parfois, perpétrées. Marins, aviateurs, fantassins ou tankistes, simples soldats ou officiers, la plupart de ces hommes ne peuvent être qualifiés d'enfants de choeur. Léon Gautier, formé chez les commandos anglais et qui débarque en juin 1944 sur les plages de Normandie, apprend à tuer « à la balle et au couteau ». Bill Story, sur le front italien, ne s'embarrasse pas de prisonniers, tandis qu'Arthur Pollock sauve d'une mort certaine les dirigeants de la IIIe République incarcérés dans un château du Tyrol autrichien. Albin Irzyk et ses Sherman doivent faire face aux terribles panzers Jagdtiger devant Bastogne, quand, en face, Jorg Czypionka volera jusqu'au bout sur son Messerschmitt 262, devant Berlin en flammes...
En réinsérant ces puissants témoignages dans le récit global des opérations, Maurin Picard rend intelligible une parole combattante menacée par l'oubli, et pose des questions fondamentales sur les conflits à venir. Que sont l'héroïsme et la bravoure en temps de guerre ? Peut-on pardonner le cynisme des combattants plus soucieux de leur survie que de leur postérité future ? Au lecteur de se faire une idée en découvrant le témoignage d'une poignée de braves. 

*****************
Passionnée de seconde guerre mondiale j'étais très curieuse de découvrir qui était ces héros si ordinaires, donc je remercie Babelio et les éditions PERRIN de m'avoir permis cette nouvelle lecture.

Grace à ce livre on comprend vite, que n'importe quel soldat peut être un héro.

L'auteur est partie sur différents continents, découvrir le récit de ces héros encore vivant de la seconde guerre mondiale, dont on ne parle jamais, qui nous ont donné un récit complètement différent de ce que  nous sommes habitués. En fonction de la nationalité du conteur, on a différents points de vues de cette "sale guerre".

J'ai trouvé ce livre très bien fait, bien conté, émouvant, mais un peu trop de détail technique sur l'art de la guerre à mon gout.

Petit plus : les photos des protagonistes fournies dans le roman :D

Ma note :
je n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aimé
Éditeur : PERRIN (2016)
Nombre de pages : 354