Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

lundi 27 mars 2017

Salon du livre de Paris 2017

Le salon du livre de Paris 2017 en photos ! 

Superbe rencontre avec José Rodrigues Dos Santos, souriant et tellement sympathique ! merci à lui 😍😘






Stéphane Plaza

Arnaud Codeville

Marie Rutkoski

Douglas Kennedy

Bernard Werber

Bernard Minier

José Rodrigues Dos Santos

Calendat girl - Février



Deuxième aventure de notre très chère Mia, je ne reviendrais pas sur le pourquoi de tout ça vous avez certainement déjà lu la partie 1, le mois de janvier, tout est dit sur ma 1ere chronique.

Donc cette fois le gentille Mia (quasi une sainte je dirais) se retrouve à Seattle chez un artiste peintre Alec, comme pour le 1er roman, un canon de beauté (elle a de la chance elle, il y en très peu des escortes girls qui accompagnent autre chose que des vieux ou moches millionnaires...).

Durant 1 mois elle sera enfermée (séquestrée....ah bas non elle touche une fortune pour être là, j'avais oublié), dans l'appartement/studio d'artiste d'Alec, passant la majeure partie du mois à poil, eh bas oui en plus elle est sa muse pour 1 mois.

Je n’ai pas trop compris l'intérêt de ce livre, il n'apporte rien à l'histoire de Mia.

Dans le 1er roman on la sentait éperdument amoureuse de Wes, mais tellement amoureuse, que des les premières pages du roman elle couche avec Alec. Il faudra m'expliquer le concept de l'amour car là je n’ai pas compris du tout, car pour moi amour rime avec fidélité...si une gentille âme veut m'expliquer ça je veux bien.

Donc pour résumer le 1 était passable, mais le 2 complètement inutile, nous donnant la sensation qu'il est normal de tromper l'homme qu'on aime, que cela est dans l'ordre des choses, je n'aime pas du tout cette image de l'amour et n'aimerai pas que ma fille ado tombe sur ce genre de lecture !

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (02/02/2017)
Nombre de pages : 152

***********************

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel, elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’ Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu'il s’adresse à Mia.

vendredi 24 mars 2017

Je m'appelle Birdy



Tout d'abord petite mention spéciale à la couverture que je trouve vraiment chouette.

Paolo, guitariste dans un groupe, survie grâce à plusieurs petits boulots.
Il accepte de jouer le détective privé pour Vinoval en suivant Sonia Crémence dit "Birdy".

Au même moment éclate dans Paris une crise sanitaire : des jeunes meurent sans explication après la consommation d'étranges pilules bleues vendues par des dealers. 
L'inspecteur Ibanez, ancien gitan, est chargé de l'enquête.

Paolo et Ibanez vont être amenés à mener l'enquête, ayant chacun des raisons personnelles de trouver le ou les coupables : Ibanez retrouver sa sœur Encarna mêlée de près ou de loin à cette affaire,  tout comme Birdy, pour laquelle Paolo sent une étrange attirance et envie de protection.

J'ai eu énormément de mal à me mettre dans l'histoire, beaucoup de longueur, de descriptions et passages inutiles, pour au final aimé les derniers chapitres.

Lors de la lecture de ce livre j'ai eu l'impression d'assister à une sorte de guerre "raciale" type seconde guerre mondiale où seul l'élite ayant le droit de vivre, un holocauste à travers "des petites pilules bleues".

Il y a également pas mal de détails sordides mais utiles pour nous faire comprendre les choix de Birdy (qui n'en sont pas en faite...).

J'espère que l'auteur nous fera un 2ème roman reprenant les mêmes personnages principaux, j'ai en effet envie de les voir évoluer et en apprendre un peu plus sur Paolo, l'auteur étant resté très flou sur celui-ci.  Même si je ne retiens pas que tu positive, j'encourage l'auteur sur cette voie 😀

Editeur : Calmann-levy
Nombre de pages : 412

*************************





ÊTES-VOUS PRÊT À JOUER À LA ROULETTE RUSSE ?

ÂMES SENSIBLES S’ABSTENIR

Paolo, guitariste underground, fait de la filature pour un détective privé. Sa mission : suivre Birdy, jeune femme en péril qui a fui son milieu huppé pour vivre avec des squatteurs.

Au même moment, une crise sanitaire éclate. Des douzaines de jeunes meurent après avoir consommé une nouvelle pilule bleue, sorte de « roulette russe chimique » qui fait fureur dans la nuit parisienne. L’inspecteur Ibanez est chargé de l’enquête.

Birdy est-elle liée à cette dérive macabre ? Comment stopper cette drogue qui cible les moins de trente ans ? Des bas-fonds de Paris aux salles de répèt, Je m’appelle Birdy est un polar toxique. Un voyage choc dans les ténèbres de la nuit, un scénario aussi haletant qu’effrayant.

« Foisonnant, provocateur, musical, drôle et trash,
avec des personnages déjantés… Accrochez-vous,
on ne lambine pas en chemin ! »
CARYL FÉREY



dimanche 19 mars 2017

Mes réceptions

Ragdoll de Daniel Cole

Mon apprentissage parisien de Casanova

Calcaire de Caroline De Mulder

Je m'appelle Birdy de Franco Mannara

La cage dorée



! Pour un public averti !

Ce roman est à plusieurs voix, les principaux protagonistes étant Heather et Phénix.

On découvre tout d'abord le personnage principal de cette histoire Heather. très vite on a envie de la prendre sous notre aile et de la protéger, et cela de plus en plus au fil des pages quand on comprend le calvaire qu'elle vit.

Ensuite il y a Ousmane dit "Phénix", photographe qui s'est battu pour réussir dans a vie, ancien enfant battue, il a su prendre le dessus. C'est grâce à lui que Heather va reprendre en main le court de sa vie

Ce roman m'a bouleversé, je ne m'attendais absolument pas à ça en commençant cette lecture.
Les thèmes de la maltraitance et de l'inceste y est sont largement abordé avec le syndrome de Stockholm plus que présent chez Heather qu'il est assez difficile de comprendre je l'avoue si l'on a jamais étudié le sujet ou entendu parler de celui-ci.

Il y a des scènes très très difficile, qui nous font vraiment mal, je pense qu'effectivement ce roman peut ne pas convenir à un certain type de population, mais qu'est ce qu'il est bien écrit, l'auteur à un talent fou et arrive à nous faire comprendre la souffrance qu'endure Heather, une souffrance physique mais surtout psychologique qui la détruit petit à petit, l’isolant du monde extérieur...

En tout cas bravo à cette auteur, pour un premier roman c'est une belle réussite, je ne peux que l'encourager à continuer sur cette voix 😀.

Nombre de pages : 327

****************************

Vous n'avez jamais lu un roman tel que celui-ci.
Noir, et rempli d'espoir. Violent, mais tendre. Par moments limite insoutenable, et à d'autres touchant.
C'est l'histoire de deux amours qui s'affrontent. L'un destructeur, malsain et illégitime. L'autre rédempteur. Lequel des deux gagnera ?
Tout semble réussir à Heather : elle est belle, riche, et mène de brillantes études de photographe. Pour un homme comme Phénix, qui a grandi dans une cité défavorisée et a dû se battre - littéralement - pour réaliser ses rêves, c'est prodigieusement agaçant. Il prend tout de suite en grippe cette jeune stagiaire trop parfaite.
Jusqu'à ce qu'il découvre que, malheureusement pour eux, ils ont bien plus en commun qu'il ne l'aurait cru.
Entre la princesse et le boxeur, une étrange amitié va se nouer. Phénix parviendra-t-il à faire fondre les barreaux de la cage de Heather ?
Un livre choc.
Avertissement : ce roman contient des scènes de violences physique et psychologique. Pour public adulte.

jeudi 16 mars 2017

Le domaine


Gabriel, 16 ans, passionnée d'ornithologie, un peu dans son monde, ne se mêlant pas facilement aux jeunes de son âge part le temps d'un été au Domaine  avec sa mère Florine, où celle ci y est employée comme aide à la cuisine par le Conte et la Contesse de La Guillardière.

Il tombe alors fou amoureux de la jeune Éléonore, petite fille des châtelains.


Dans ce roman on retrouve toute une série de personnages plus ou moins important.
Il y a Brigitte la femme de chambre, raciste, qui exploite la jeune Kun-Thea réfugiée cambodgienne.
Eric, le cuisinier, coureur de jupon
Vincent, le jardiner, assez discret, qui se lie d'amitié avec Gabriel
Et les petits-enfants, Adrien, Grégoire, Auguste et Estelle.

Que dire de ce roman ? Je me suis royalement ennuyée dans la quasi totalité du roman...et au miracle la fin est vraiment super, la partie 3 pour être plus précise, il y a enfin de l'action, du suspens, bien dommage que l'auteur n'est pas fait démarrer le livre par la partie 3....

Éditeur : ACTES SUD (02/03/2016)
Nombre de pages : 328

************************

Gabriel accompagne sa mère embauchée pour l'été comme domestique dans la haute bourgeoisie. Solitaire, passionné de nature et d'ornithologie, le jeune homme compte passer ses journées et ses nuits à arpenter les marais et les kilomètres de landes, au plus près de la faune. Pourtant, dès son arrivée, il se sent mal à l'aise et angoissé. Le décorum et l'atmosphère figée de la demeure déclenchent chez lui des pulsions incontrôlables de colère, désir, jalousie. Et quand les petits-enfants des propriétaires débarquent, avec parmi eux la belle et inaccessible Eléonore, Gabriel ne maîtrise plus rien. Désormais, c'est eux et surtout elle qu'il observe à la longue vue. Il est prêt à tout pour se faire aimer car il est fou d'elle. Quitte à la mettre ou se mettre lui-même en danger...

dimanche 12 mars 2017

Une illusion d'optique







Ce livre fait partie de la série "Une enquête de l'inspecteur-chef Armand Gamache" déjà édité sous le titre défense de tuer, c'est le 4ème roman de la série.

L'inspecteur Gamache enquête sur le meurtre de Lillian, ancienne artiste peintre, critique artistique, oubliée de tous, alcoolique, qui tente de s'en sortir grâce au Alcoolique Anonymes, venu faire son mea culpa.

L'histoire se déroule dans un charmant petit village perdu , Three Pines, avec pleins de personnages avec une personnalité bien définie.
L'auteur nous décrit plutôt bien les pensées des uns et des autres pouvant expliquer leur attitudes face à certaines situations.

Je trouve que Louise Penny utilise "un peu" le style de ma très cher Agatha Chrisitie avec cette ambiance bizarre, pleine de rebondissement, un peu en huis clos (tout se passe, ou quasi la totalité de l'histoire dans ce charmant petit village), du suspens...mais bon je reste assez mitigée quant au résultat... 

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce livre, car je l'ai aimé, mais je n'ai pas été scotché à l'histoire avec la folle envie de rentrer du travail pour me remettre à ma lecture, lire à point d'heure...etc

Un peu dure de décrire mon sentiment face au style de l'auteur, un livre qui se lit mais qui ne me marquera pas plus que ça, malgré l'attachement que j'ai éprouvé pour les personnages, il me manque un je ne sais quoi...


Éditeur : ACTES SUD (02/11/2016)
Nombre de pages : 432 

********************

Quand il se réalise, le rêve d'une vie peut virer au cauchemar. Lors du vernissage de sa première exposition au Musée d'art contemporain de Montréal, un mauvais pressentiment hante Clara Morrow. De fait, le lendemain, une femme est trouvée la nuque brisée au milieu des fleurs de son jardin. Qui était cette invitée que personne ne reconnaît ? Peu à peu, le tableau du crime prend forme et l'inspecteur-chef Armand Gamache apprend que dans le monde de l'art chaque sourire dissimule une perfidie, chaque gentillesse cache un coeur brisé. Et que dans cette affaire, comme dans les portraits de Clara, les apparences sont parfois trompeuses.

samedi 11 mars 2017

Ma sélection dédicaces auteurs du livre Paris 2017

26 mars 2017, 11:00 - 12:00, LAFFONT (EDITIONS ROBERT)--1-H47/F48
26 mars 2017, 11:00 - 12:00, LAFFONT (EDITIONS ROBERT)--1-H47/F48

26 mars 2017, 11:00 - 12:30, REBELLE EDITIONS--1-T41
26 mars 2017, 11:00 - 12:00, ACTES SUD--1-H28
26 mars 2017, 11:00 - 13:00, Editions Addictives--1-R41

26 mars 2017, 12:00 - 15:00, BELFOND (EDITIONS)--1-H47/F48
Beuglet Nicolas
26 mars 2017, 13:00 - 15:00, XO EDITIONS--1-H39

26 mars 2017, 13:30 - 15:00, ALBIN MICHEL (EDITIONS)--1-J68
26 mars 2017, 14:00 - 15:30, ALBIN MICHEL (EDITIONS)--1-J68
26 mars 2017, 14:00 - 15:00, ALBIN MICHEL (EDITIONS)--1-J68

26 mars 2017, 14:00 - 16:00, FLEUVE EDITIONS--1-H47/F48
26 mars 2017, 15:00 - 17:00, ACTES SUD--1-H28

Bernard Minier 
26 mars 2017, 15:00 - 17:00, XO EDITIONS--1-H39

Pancol Katherine
26 mars 2017, 15:00 - 18:00, LIVRE DE POCHE--1-J54

26 mars 2017, 16:00 - 18:00, POCKET--1-H47/F48


26 mars 2017, 16:00 - 17:00, BELFOND (EDITIONS)--1-H47/F48

vendredi 3 mars 2017

Répercussions



Kevin White souffre d'amnésie partielle séquentielle depuis l'adolescence. A partir de 17h00 jusqu'au réveil le lendemain, il ne se rappelle de rien.

Un matin, il se réveil dans une banque fédérale victime d'un casse et faisant parti des otages...

Très vite la police le soupçonne, dans un premier temps parce que c'est la seule victime qui possède encore ses habits et ensuite parce qu'il dit ne se souvenir de rien.

Très vite la police le relâche, pas de preuve contre lui et il a passé haut la main le détecteur de mensonges.

Un autre personnage est présent tout au long du livre Shirley la psychologue de Kevin qui le suit depuis de nombreuses années..

Pour le premier roman de cet auteur, il est plutôt pas mal. Il arrive à nous faire croire des choses, alors que ce n'est pas du tout ça, même si j'ai très vite compris une partie de ce qui se cachait sous tous ça, cela n'a rien gâcher de mon plaisir, puisque j'ai engloutie le livre.

Il y a des secrets enfouis, des rebondissements, qui nous permettent de ne lâcher ce roman à aucun moment et la fin est différente plutôt bien pensée.

Je ne peux pas en dire plus sans risquer de spoiler le livre.

En résumé, allez-y lisez le vous aller adorer. Un auteur à suivre, qui se montre déjà très prometteur 😄

Éditeur : IS EDITION (21/12/2016)
Nombre de pages : 192

*********************************

Kevin White est amnésique partiel et séquentiel depuis l'enfance. Pour résumer, chaque jour, à partir de 17h jusqu'au réveil le lendemain matin, il ne se souvient absolument de rien. Pour pallier à ce handicap particulièrement gênant, Kevin organise sa vie de façon méthodique : repères de temps, post-it, aides psychotechniques... Toute sa vie est minutée et organisée pour qu'il subisse le moins de préjudices possibles. Mais un jour, sa vie bascule. Kevin se réveille dans la salle des coffres d'une banque fédérale ! Trois millions de dollars ont disparu alors que les portes de la banque sont restées fermées toute la nuit et qu'il n'y a ni témoin, ni braqueur. Sans souvenir, il devient aux yeux des enquêteurs le suspect numéro 1 de ce casse pour le moins insolite. Mis en examen, Kevin va alors devoir remonter dans son passé pour découvrir la vérité sur cette histoire... et sur sa vie.