Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

dimanche 30 avril 2017

Mes petitis nouveaux


Face à elle - Maud Brunaud








VATICANUM TRAILER Roman de JR dos Santos

Le saut de l'ange




Nicky vient d'être victime d'un accident de voiture, seule au volant, quand elle est retrouvée sur la route par un autre conducteur, elle crie le nom de Véronique. Sa fille ?  C’est ce que pense d'emblée tout le monde
La police cherche Véronique aux alentours du lieu de l'accident, Nicole étant, pour le moment, incapable de réponde aux enquêteurs, ils n'ont que son nom pour la recherche aucune description ni âge.

Jusque là, on se dit que c'est une histoire de kidnapping...et bien non pas du tout, tout se corse quand on interroge le mari de Nicole, Thomas, et qu'il apprend aux enquêteurs que Véronique n'est que le fruit de l'imagination de son épouse qui à déjà subi 2 traumatisme crâniens lors de chute, donc ce troisième traumatisme crânien ne va certainement pas arranger son état psychologique, assez instable selon ses dires.

Mais dans cette histoire, rien n'est ce qu'il y parait, l'auteur ce joue de nous tout au long de l'histoire.
Il y a des proxénètes, de la drogue, des enlèvements, de la traite de blanche...on survole un peu le personnage de Tessa Léoni  (pas assez à mon gout), on "entraperçoit DD Waren.

Mais bon pour moi ce roman est une belle déception. J’adore cet auteur habituellement. Ses personnages D.D comme Tessa, récurrentes dans ses histoires, sont plus qu'attachantes, mais voilà cette fois la sauce n'a pas collé. Trop de longueur, pas beaucoup d'action, une fin un peu plate, bizarre même, trop d'invraisemblances, elle parle très peu de Tessa, donc à mon sens ce livre aurait du être un indépendant n'en faisant même pas mention, vu que cela n'apporte rien de plus à ce personnage, enfin déçu, pourtant beaucoup d'avis positifs que je ne partage pas du tout.



Éditeur : ALBIN MICHEL (28/12/2016)
Nombre de pages :


***********************
Nuit noire et pluvieuse sur le New Hampshire : sur la route, une voiture fait une violente embardée. Au volant, une femme qui ne se souvient de rien, sauf d’une chose : Vero, sa fille, qui était avec elle, a disparu. Tout est immédiatement mis en œuvre pour la retrouver, en vain… Jusqu’à ce que Thomas, le mari de Nicole, dévoile que sa femme a perdu la raison : l’enfant n’a jamais existé ! Pourtant, il y avait une autre personne avec elle dans la voiture lors de l’accident, les recherches de la police l’ont confirmé. Alors, qui était-ce ? Qu’est-elle devenue ? Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?
La nouvelle enquête du sergent Wyatt Foster et de Tessa Leoni impose une fois de plus Lisa Gardner, grand Prix des lectrices de Elle pour La Maison d’à côté, comme l’un des maîtres du thriller psychologique. En tête sur la liste des best-sellers du New York Times, Le saut de l’ange ne laissera aucun lecteur indemne.

Jack l'éventreur démasqué




J'étais vraiment super enthousiaste à la lecture du résumé de ce roman.
Enfin on avait découvert qui était réellement Jack l'éventreur.

Aaron Kosminski présumé Jack l'éventreur
Tout d'abord l'auteur nous explique pourquoi il s'est passionné pour l'histoire de Jack l'éventreur, ce qui était plutôt pas mal, si cela ne traînait pas en longueur, jusqu'à nous expliquer son enfance difficile, alors là pas du tout compris qu'es ce que cela avait avoir avec l'histoire, limite j'oserais dire on s'en fiche.

Ensuite il nous décrit les emplois du temps des victimes, idem ça trâine , pleins de répétitions, je me suis dit mais quand va t'il passer à l'essentiel ?

La partie essentiel du livre est bien évidement comment il a découvert qui était Jack l'éventreur. Grâce à de l'ADN sur le châle d'une des victime Catherine Eddowes et la recherche de ses ancêtres. Mais voilà, et oui encore un voila, ça traîne encore, il part dans des explications scientifiques sur comment extraire de l'ADN, quel type d'ADN il existe, mais à partir de là ça devient du n'importe quoi, des explications scientifiques à n'en plus finir, on n'y comprend rien tellement il y a d'explications...

Sincèrement une belle déception ce livre, ce qui est sûre c'est que l'auteur à une haute estime de lui même et de sa réussite sociale, et il ne lui manquait plus que la partie reconnaissance mondiale, avoir son nom sur un livre était pour lui le summum de la réussite !


Pour en savoir plus voici des liens vers des sites parlant de Jack l'éventreur :

http://cafephilodedroite.blogspot.fr/2013/04/jpps-est-un-nostalgique-de-lepoque.html
http://koide9enisrael.blogspot.fr/2014/09/ladn-de-jack-leventreur-parle-jack.html
http://www.cnewsmatin.fr/monde/2016-01-17/jack-leventreur-enfin-demasque-grace-son-adn-720592
https://www.franceinter.fr/emissions/dans-le-pretoire/dans-le-pretoire-15-janvier-2016



3 des victimes de Jack



Les 3 principaux suspect

Éditeur : L'ARCHIPEL (13/01/2016)
Nombre de pages : 299 pages

**************************

Après avoir acquis lors d’une vente aux enchères le châle qui a été retrouvé près du cadavre de Catherine Eddowes, quatrième et avant-dernière victime de Jack l’éventreur, Russell Edwards se lance dans une extraordinaire enquête qui durera sept ans.
Il cherche d’abord à authentifier le châle et à découvrir les secrets qu’il pourrait receler. Après lui avoir fait subir nombre de tests par les meilleurs scientifiques du pays, le châle se révèle authentique. Mais, outre le sang de Catherine Eddowes, il contient aussi des traces de l’ADN du tueur !
C’est ce qui a permis à Russell Edwards d’enfin mettre un nom sur le mystérieux tueur de Whitechapel…
Une découverture a stupéfié le monde à l’automne 2014. Plus de 120 ans après ses crimes légendaires, on connaît enfin l’identité de Jack l’éventreur.



mercredi 26 avril 2017

Calendar girl, tome 3 : Mars



Et voila on arrive en mars.
Cette fois Mia est envoyée à Chicago (après un court séjour auprès de sa sœur à Las Vegas).

Là bas elle doit se faire passer pour la fiancée d'Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien, que sa mère désespère de voir marié afin qu'elle lui donne un héritier.

Mais voilà petit hic, Anthony n'aime pas les femmes et vit avec l'amour de sa vie, Hector, cachant leur amour...

Déjà ce tome est beaucoup plus réaliste que le 2ème tome, même si j'ai du mal à croire qu'on arrive à cacher durant 10 ans une belle histoire d'amour aux yeux du monde entier...il y a des regards qui ne trompent pas, et surtout je ne comprend pas qu'on fasse passer le paraître avant la personne qu'on aime...enfin encore une fois pas totalement convaincu par ce roman, même si la lecture est plutôt plaisante.


Petit plus les retrouvailles de Mia avec sa sœur et avec 2 autres personnages phares du roman dont je tairais les noms histoire de garder le suspens intacte, déjà que le roman est court alors si je vous raconte tout aucune intérêt à le lire...

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (02/03/2017)
Nombre de pages : 158

***************************
Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa sœur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.





Mör - Emily Roy et Alexis Castells



C'est avec plaisir que je retrouve le second tome des aventures Emily Roy et Alexis Castells.

En  2015 :
Suède : On retrouve le corps mutilé d'une jeune femme.
Karla Hansen est mise sur l'enquête.
On découvre une enquêtrice attachante, décrite par ses collègues comme une beauté, mariée à l'écrivain Dan, et mère de 2 adorables petites filles.

Londres :
Julianne Belle est kidnappée en sortant de chez elle.

Emily est dépêchée sur l'enquête, très vite elle trouve un lien entre ce kidnapping et des crimes commis entre 2004 et 2005 par Richard Hemfield (interné en hôpital psychiatrique depuis)et le crime commis en Suède.
Elle décide de contacter Alexis pour l'aider, elles partent toutes les 2 pour la Suède

Dans ce roman, on en découvre un peu plus sur le passé d'Alexis

En 1888 
Londres : Jack l'éventreur commence à commettre ses crimes, on les découvre à travers l'histoire de Freda, suédoise fraîchement arrivé à Londres pour y travailler.


L'auteur nous ballade entre la Suède et Londres, entre 1888 et 2015, avec aisance.

Dans ce roman on y retrouve de tout, de l'amour, beaucoup d'humour des personnages attachant nos 2 héroïnes de Block 46, mais aussi Aliénor Lindberg étudiante en droit criminel et psychologie, un génie autiste, que j'adore de suite !

On y découvre aussi un Londres en 1888, ou règne violence et misère sociale, poussant les gens à tous les vices pour s'en sortir.

Il y a également des moments très dure, ou il faut s'accrocher, tellement l'horreur qui vivent certains personnages est bien décrit par l'auteur.

En lisant ce roman, on peut comprendre comment certaine personnes deviennent des psychopathes sans âme...


Johanna a encore réussie à me bluffer avec ce roman, en décrivant des vices cachés inimaginables, avec en plus en histoire parallèle survolant des crimes historiques, ceux de Jack l'éventreur (avec sa multitudes de présumés coupables),  allant de rebondissement en rebondissement jusqu'aux dernières pages, mon Dieu je n'ai rien vu venir, mais comment réussi tu à faire un roman aussi brillant ?

On se rend parfaitement compte du temps de recherche que Johanna à consacrer à l'écrire de ce nouvel opus,   pour que tout soit aussi parfait et réaliste

Encore bravo et merci Johanna encore un sans faute et un gros gros coup de cœur pour moi.
💖



Éditeur : BRAGELONNE (15/03/2017)
Nombre de pages : 480 pages

Extraits :
"J'ai entendu le détective Olofsson dire au monsieur à la barbe que tu avais un cerveau aussi gros que les seins de maman. Et les seins de maman sont gros. Beaucoup plus gros que ceux des autres mamans."

"L'ingestion est la possession ultime. le désir de ne faire qu'un est assouvi, au sens littéral du terme : sa victime devient son festin, elle l'habite"


********************

Mör : adj. fém. En suédois, signifie « tendre ». S'emploie pour parler de la viande.

Falkenberg, 16 juillet 2015. Sur les rives d’un lac, on retrouve le cadavre affreusement dépecé d’une femme. Ses seins, ses fesses, ses cuisses et ses hanches ont été amputés de plusieurs kilos de chair.
Londres, le lendemain matin. La profileuse Emily Roy est appelée sur les lieux d’une disparition inquiétante : l’actrice Julianne Bell a été enlevée à l’aube, et ses chaussures ont été retrouvées à proximité de chez elle, emballées dans un sac de congélation.
Ces deux crimes portent la signature de Richard Hemfield, le « tueur de Tower Hamlets », enfermé à perpétuité à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor. Dix ans plus tôt, il a été reconnu coupable du meurtre de six femmes et de celui de l’ancien compagnon de l’écrivaine Alexis Castells. Comment alors expliquer que ses crimes recommencent ?










mardi 11 avril 2017

Mamie Polar : Ramdam au musée




Le début de ce roman commence avec une description des personnages principaux, avec une photo d'eux, ce qui nous permet de suite de nous mettre dans l'histoire avec une visualisation nette de comment sont ceux-ci tant au niveau physique que caractère.

Mamie JO, ancienne Directrice d'école à la retraite, est amenée par ses 2 petits enfants, Camille👧, 10 ans et son cousin Lucas 👦11 ans, sur la troublante disparition de Momo un SDF qui "squatte" devant leur école.

Déjà je commence par la couverture : superbe, j'adore !
Ensuite la mise en page de ce livre est top avec des mots en majuscules, en surbrillances,  permettant aux jeunes lecteurs de se repérer facilement dans leur lecture.
Des mots sont accompagnés également de petits dessins (un chien, un policer👮...) rendant la lecture agréable et amusante.
Au milieu du roman on retrouve des jeux d’énigmes vraiment sympas.
Impossible de s'ennuyer avec ce roman, tout est fait pour que la lecture soit fluide, agréable, rapide.

Je recommande fortement ce livre à nos jeunes lecteurs (surtout primaire), il peut donner facilement le gout à la lecture

En résumé j'ai adoré ! 😀

********************


Mamie Jo est une grand-mère comme tout le monde aimerait en avoir une : elle habite à la campagne avec Papi mon chou, aime les randonnées, la photo, les séries policières, Facebook et son teckel, Don Quichotte. Le samedi, elle va à la ville pour garder ses deux petits-enfants, Lucas et Camille. Lucas a onze ans, n'aime pas le sport et a peu de copains, contrairement à Camille, la fonceuse. Un jour, les enfants découvrent que Momo, le sans-abri qu'ils croisent tous les jours près de l'école, a disparu. Ni une ni deux, Mami Jo et les enfants se lancent dans l'enquête, au mépris de toutes les règles et au grand dam du capitaine Duflair, bourru, pataud et complètement dépassé par cette tornade.

dimanche 9 avril 2017

Ragdoll



L’inspecteur Fawkes surnommé « Wolf » vient d’être réintégré dans son service.
Il est vite amené à refaire équipe avec l’inspectrice Baxter, lors de la découverte d’un corps, ou plutôt d’un  corps et de 6 cadavres  rapiécés entre eux tel  une poupée de chiffon, cette dépouille sera surnommé « Ragdoll ».
Très vite on découvre que la tête appartient à Khalid, tueur en série que Wolf avait arrêté par le passé, qui avait été relâché suite à un témoin l’ayant disculpé, pour commettre un nouveau meurtre très peu de temps après avec un témoin du crime cette fois.

On comprend vite que cette affaire à détruit Wolf.

Commence une double enquête, d'un côté découvrir à qui sont ses parties de corps et surtout qui est ce meurtrier qui en veut tant à Wolf

Le livre commence par un prologue, où l’on découvre un Wolf qui perd le contrôle et tente de tuer un accusé. Début plutôt prometteur.
MAIS, même si  j’ai plutôt aimé ce livre, j’ai eu de mal à être emporté complètement  dans l’histoire. Peut être qu’aux vues des diverses critiques j’en attendais trop ? Je ne sais pas, il manque un petit quelques chose, il y a trop d’invraisemblances, et la fin est décevante, n’apporte rien à l’histoire ni aux personnages principaux dont on sait peu en faite, sur Baxter on ne sait rien, Wolf on sait juste qu’il est divorcé… j’aime connaître les personnages des histoires et là flou total, l’auteur essai de nous les rendre attachant, mais non ça ne colle pas.

Bon après pour un premier roman c’est plutôt pas mal du tout, je dirais qu’il se perfectionnera avec le temps :D

Editeur : Robert Laffont
Nombre de pages : 454

**********************


Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi...
Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.
Coup d'essai, coup de maître pour ce thriller déjà vendu dans plus de 35 pays avant parution et en cours d'adaptation pour une série TV.

« À vous couper le souffle ! Si vous avez aimé Seven, vous adorerez Ragdoll. » M. J. Arlidge, auteur d'Am Stram Gram

mardi 4 avril 2017

Malgré elle




L'histoire débute en 1989, on découvre des ados fréquentant le lycée Henri IV.
Emma, Yann, Manu, Tom, Lukowski, Marion, Olivier,  Arno le nouvel arrivé, forment une bande soudée, jusqu'au jour ou on retrouve l'un d'eux assassiné :  Arno Verneuil.
La première coupable "idéale" est Emma. Très vite elle sera innocentée grâce à un solide alibi.

2015 on retrouve Tom, l'ancien meilleur ami d'Emma, qui vient tout juste de vendre sa boite de pub.
Il décide de répondre à un étrange "appel au secours" de Luko, en le rejoignant en Suède.
Il le retrouvera flottant, mort, dans l'eau.

Commence alors une course folle accompagnée d'Emma à travers plusieurs pays, afin de découvrir qui en veut aux anciens élèves du lycée Henri IV, mais surtout qui veut absolument faire passer Emma pour une meurtrière.

Je découvre cet auteur, n'ayant encore pas lu son 1er roman.
Encore une superbe découverte, on y retrouve des personnages, super attachants, un suspens qui dure jusqu'à la dernière page je n'ai absolument rien vu venir, je dirais même que j'étais à côté de la plaque sur le coupable de cette machination, on y retrouve également une pointe d'expérience scientifique qui n'est pas pour me déplaire, bien au contraire...j'avoue je suis restée sur ma faim, j'aurais voulu que le livre continu encore un peu, mais sans risquer de spolier le livre je n'en dirais pas plus...mais j'aurais bien vu une suite à ce livre...

Pour clore, un livre génial que je recommande, un auteur à suivre de près !

Editeur : Fleuve Noir
Nombre de pages : 576


****************************



Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann, Arno, Manu… La liste est longue de ses prétendants en première S2. Mais c’est en Tom,
ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé le confident idéal, lui qui la connaît si bien. Un drame va survenir et jouer à assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.
Paris, 2015. Leurs chemins se sont séparés. Emma est devenue médecin, comme son père, et partage sa vie avec un chirurgien. Son existence répond en tous points à ce qu’on attendait d’elle. Tom est resté ce casse-cou invétéré qui faisait tomber les filles, et profite de la revente de sa boîte pour vivre plus passionnément encore. Son cœur reste à prendre.
Rien de nouveau sous le soleil, en somme... jusqu’au jour où Luko, un vieux copain de Tom, lui adresse deux messages désespérés pour lui demander son aide. Tom vole jusqu’en Suède pour lui porter secours,
mais il arrive trop tard. Il ne retrouve que la dépouille de Luko, flottant non loin de la côte. Et dans la maison voisine, un ordinateur portable, sur lequel défilent des photos d’Emma... Il semblerait que, pour les deux
anciens meilleurs amis, l’heure des retrouvailles ait sonné. Mais pas forcément pour le meilleur...




dimanche 2 avril 2017

Quai du Polar 2017

Karine Giebel

Sandrine Colette

Olivier Truc

Donna Leon

René Manzor vraiment accessible et drôle...m' a fait perdre tous mes moyens, impossible de me rappeler l'histoire des brumes du mal mdr

Le souriant Sire Cédric 

Sophie Loubière

Le chouchou des lectrices : Olivier Norek 

Ian Mannok et son épouse 

Une belle rencontre et un auteur que j'ai découvert il y a peu de temps : Olivier Barde-Cabuçon

Jacques Saussey


Laurent Malot

La re-rencontre que j'attendais depuis 1 an Johana Gustawsson ! Toujours aussi gentille, passionnée, et un amour avec ses lecteurs

La talentueuse Lisa Gardner

RJ Ellory

Hervé Jourdain

Zygmunt Miłoszewski

Gaëlle Perrin