Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

dimanche 21 mai 2017

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une



Bon quand j'ai commencé ce roman (enfin si on peut appeler ça un roman) c'était avant tout sur le conseil de ma meilleure amie, je ne savais pas trop où j'allais....

L'histoire débute par un banal accident de la route, dans une route déserte, dont est victime Camille 38 ans...pour faire court, Camille est au bord de la dépression épuisée psychologiquement ne trouve pas de réelle but à sa vie alors qu'elle à tout pour être heureuse...et ce jour là elle rencontre Claude routinologue (quèsaco ça ah ah vous le saurez en lisant ce livre (ouhais ce n’est pas un roman....).
Il va devenir son coach, maître yoga appelait le comme vous voulez, et lui apprendre à vivre...


Que dire de ce livre ? Ah bas je me suis ennuyée profondément, pleins de jolies phrases, de jolies pensées, mais pourquoi essayer dans faire un roman ? Je n’ai pas trop compris, à part faire un livre truffée de longueur et de trucs inutiles aucun intérêt;
L'auteur aurait mieux fait de nous donner directement les clés d'une vie meilleur au lieu de nous pondre un tel livre.

Bon j'en retiens de chouettes passages, de jolies phrases et des méthodes à employer dans la vie courante assez bien pensées (comme le portrait chinois des personnalités que je voudrais modéliser)

Sinon pour moi aucun intérêt absolument rien de nouveau.


Extraits :

Portrait chinois des personnalités :
Je voudrais avoir la sagesse d’un Gandhi,
la sérénité d’un bouddha,
la grâce d’une Audrey Hepburn,
le sens des affaires d’un Rockefeller,
la volonté et l’abnégation d’une Mère Teresa,
le courage d’un Martin Luther King,
l’ingéniosité d’un Rouletabille,
le génie créatif d’un Picasso,
l’inventivité d’un Steve Jobs,
l’imagination visionnaire d’un De Vinci,
l’émotion d’un Chaplin,
et pour finir, le flegme et l’humour de mon grand-père!

"Je rêve que chacun puisse prendre la mesure
de ses talents et la responsabilité de son bonheur.
Car il n’est rien de plus important que de vivre
une vie à la hauteur de ses rêves d’enfant…
Belle route,
Raphaëlle."

Éditeur : EYROLLES (17/09/2015)

***********************

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps: elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...

La première fois que j'ai été deux





Karen, jeune lycéenne en terminale, est un génie de la littérature et de la musique.

Élevée seule par une mère tombée enceinte un peu par hasard...dépressive depuis car n'a pas eu la vie dont elle rêvait, renvoyant ses rêves de gloire sur le futur de sa fille.

Karen à un regard bien particulier sur le monde qui l'entoure, décrivant ses professeurs, les attitudes de ses camarades, amis, avec un regard bien critique et sévère pour une jeune femme de 17 ans ne connaissant encore rien à la vie.

A l'arrivée de Tom jeune anglais, qui vient de perdre se père, elle le juge tout de suite au premier regard, se fiant aux apparences....

Déjà j'ai détesté Karen dès les premières lignes, qui est-elle pour juger ainsi son prochain ?
C'est assez rare de détester le personnage principale un mais pourtant l'auteur arrive à le faire.

Que dire de ce livre, je suis assez mitigée.

L'auteur, écrit très bien, il fait des descriptions parfaites du contexte qui entoure les personnages, mais voilà peut être s'attarde t'il justement trop sur les détails ?

Le monde du rock des années 60/70 est également présent partout, l'auteur débutant chaque chapitre par des paroles de musiques, ce qui assez appréciable, mais voilà encore trop d'explication et de description à ce sujet.

Moi qui suis passionnée par les histoires de seconde guerre mondiale, là encore je n'ai pas accroché avec les références à cette époque décrient dans le roman.

Mais voilà je déplore trop de longueur, beaucoup d'ennui, alors que ce roman avait tout pour être un vrai succès.

Nombre de pages : 317

*************
Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l'amour n'est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l'année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe... Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie. "La première fois que j'ai été deux" est un grand roman d'amour où les sentiments sont intimement liés au cours d'une Histoire qui vit l'Europe s'embraser avant de se reconstruire. Entre la Pologne de ses grands parents, l'Allemagne d'un jeune soldat tombé en 1944 et l'Angleterre de Tom, Karen va découvrir qu'un premier amour peut influencer une vie entière "La première fois que j'ai été deux" est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l'adolescence à l'âge adulte. On assiste au dévoilement du destin de deux familles emportées par l'Histoire. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d'un amour vient ponctuer comme un message d'espoir.


mercredi 17 mai 2017

Mon Bullet Journal memoniak 2017-2018




Liste de clés que j'ai décidé d'adopter tel quel

Mon Index

Liste de livres à lire en priorité 

Page type d'une semaine de mon bujo

Exemple de changement de mois

Mes films et séries à voir

Ce cahier est en faite un outil d'organisation personnalisé.

Les feuilles à l'intérieur, de couleur crème, ont des petits points ce qui nous permet de faire des tableaux, des motifs avec facilités.
Les plus :
- Les 30 premières pages sont dédiées à des conseils pour organiser notre bullet au mieux avec un index pré-établie que j'ai décidé d'utiliser, comme la pages clés avec ses symboles
- 224  pages sont numérotées,
- A la fin une petite pochette cartonnée remplis de petits stickers qui peuvent être utiles à certains.
- La couverture, en carton dure et sublime, sobre, comme j'aime,
- L'élastique permet de fermer facilement l'agenda, voir d'y accrocher un stylo si vous emmenez partout votre agenda.
- 3 rubans marques pages de couleurs différentes ( Je les utilises de cette façon : 1 pour mes clés, 1 pour mon index et 1 pour ma page en cours).

Finis les post-it qui traînent de partout chez moi (je suis une fan de post-it !!!)

Personnalisable à gogo, ou sobre si on préfère. Facile à ranger dans notre bibliothèque une fois terminer et à aller chercher si l'on veut se rappeler des divers événements des mois passés ..

Vous l'avez compris je suis complètement fan de mon bujo !

Pour aller plus loin vous trouverez pas mal de modèle sur internet voici quelques liens sympa :
Un groupe facebook 
La page de la créatrice du graphisme sur Twitter
 et instagram et pinterest en tapant "bullet journal" vous trouverez pleins de super graphismes et idées de mise en page


Éditeur : EDITIONS 365 (10/05/2017)

*********************
Découvrir la révolution qui vous changera la vie : Le bullet journal, un agenda créatif totalement personnalisé et adapté à vos propres besoins et centres d'intérêt !

Cet ouvrage vous propose de découvrir comment fonctionne un bullet journal, avec de magnifiques exemples de pages pour trouver votre inspiration et faire de ce carnet  un agenda qui vous ressemble 100 %

jeudi 11 mai 2017

Concours 2 ans : Gagnez le livre Clavium de Pier Davi



Concours ouvert à tous du jeudi 11/05/2017 au jeudi 25/05/2017 minuit

Concours anniversaire : gagnez le livre clavium de Pier Davi.

Résumé : 
Septembre 2001… Effondrement des grandes jumelles new-yorkaises. Décembre 2004… Ravage des côtes indonésiennes par une géante gueule d'eau. Janvier 2010… Spasmes monstres au coeur des fragiles terres haïtiennes. Février 2017… Un des joyaux montréalais est englouti par le Saint-Laurent. Toutes ces fatalités, une jeune femme issue du milieu des arts bruxellois les a annoncées : Landy Van de Walt, extra-lucide et notoire manieuse de pinceaux, a, parmi une série de quatorze toiles, cabalistiquement entrevu ces funestes événements. 
Aujourd'hui, à la lisière de ses tiges velues, quelque chose d'encore plus dévastateur de tout ce qui fut peint, se dessine graduellement… Un terrible cataclysme prêt à annihiler non pas une minime fraction de la race humaine, mais bien la totalité ! Afin d'éviter cette déchirure, Landy devra unir ses efforts à ceux de sa soeur archéologue, Andréa Santerre, ainsi qu'à un déchu du ciel à la recherche de la rédemption ; un dénommé Saël. 
Dans leur quête, le trio disparate devra expressément retrouver de précieux artefacts : deux clés façonnées à même les clous ayant servi à supplicier celui que l'on nomme le Gardien des portes. Cela, avant que le Prince des ténèbres, qui toujours imprégné du désir d'assimiler son ancienne demeure, ne vienne y déposer ses tranchantes serres. Toutefois, tapie derrière un opaque linceul, une entité davantage obscure que l'obscurité, davantage perverse que la perversion, entend bien mettre des bâtons dans les roues de tous les protagonistes. 
De Liège, jusqu'au coeur des collines d'Entiché, en passant par Paris et Rome, une sombre et périlleuse aventure qui vous transportera dans le ventre de l'horreur et du fantastique… Au coeur d'un thriller religieux !

Pour tenter votre chance au concours il faut compléter toutes ces étapes :

1) Liker la page Facebook  du blog ICI
2) Laissez un commentaire "je participe" sous l'article partagé et épinglé sur ma page facebook
3) Vous abonnez à mon blog (me dire sous quel nom  afin de valider votre inscription, en commentaire ici  via le formulaire de contact en bas à droite du blog ou sur facebook)
4) Liker la page de la maison d'édition qui offre le roman ICI
5) Liker la page de l'auteur ICI
6) Laissez un commentaire sur le blog sur n'importe quel article (pas obligatoire mais ça fait chaud au coeur)


Une fois les résultats donnés, vous avez 10 jours pour vous manifester et me laisser vos coordonnées, sinon une autre personne sera tirée au sort.


La panse


Bastien, 36 ans au chômage, intermittent du spectacle, décide de partir à la recherche de Diane sa sœur jumelle.
Durant 10 ans, après l'engagement de celle-ci  dans l'armée,  il n'avait des nouvelles de celle-ci qu'assez rarement.
Mais depuis sa nouvelle affectation chez les sapeurs-pompiers dans une caserne à Mulhouse, il était possible de la joindre sur son téléphone portable et elle avait des contactent avec leur parents...mais la depuis plusieurs mois plus, rien et son numéro de téléphone est non attribué...

Son enquête le mène au quartier de la Défense à Paris, à la recherche d'une société secrète la panse.


J'ai bien aimée le début du livre mais, voilà, au bout de la page 146 j'ai abandonné, il ne se passe absolument rien d'intéressent, vraiment pas du tout accroché donc livre abandonné, pas du tout mon style ! 

Éditeur : GALLIMARD (02/03/2017)

*****************************

Bastien Regnault part à la recherche de Diane, sa sœur jumelle, dont la famille n’a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Des indices convergents le mènent très vite à la Défense. Le quartier d’affaires, chargé d’histoire, va, petit à petit, se dévoiler à lui, lui révélant un monde inconnu et souterrain, où, semble-t-il, officie une mystérieuse et très ancienne société secrète : la Panse.

Après Le casse du continum, Léo Henry poursuit, avec La Panse, son exploration des genres dits «populaires». Il propose cette fois un thriller d’infiltration lovecraftien ancré dans l’ici et maintenant, un roman remarquable, qu’on ne lâche plus une fois entamé, preuve, s’il en était encore besoin, de son immense talent.

dimanche 7 mai 2017

Face à elle




La narratrice (à aucun moment on ne sait son prénom) à une nouvelle voisine de vis à vis.
Elle se sent de suite troublée par celle-ci, la trouve séduisante....alors qu'habituellement elle n'est pas attirée par les femmes.
Celle-ci l'obsède, elle l'épie, l'observe à son insu. S'installe un voyeurisme dérangeant, on se demande si la narratrice, journaliste, n'est pas un peu "dérangée", ou si c'est seulement de la déformation professionnelle...
Voilà que tout s’enchaîne, sa voisine, qui se nomme Chloé, disparaît mystérieusement et  la narratrice se fait virer de son journal au même moment (motif : elle ne serait pas à la hauteur du poste).
Elle décide de mener une sorte d'enquête, en fouillant sur les réseaux sociaux et en volant un cahier chez elle...jusqu'à la tragique nouvelle : Chloé est retrouvée morte, étranglée sur les bords de Seine.

Commence la 2eme partie du roman, la narratrice, inconsolable devant la mort de sa voisine (bizarre elle ne la connait pas en faite....), repart s'installer chez ses parents  dans la Brenne.
Elle y retrouve une vie simple, loin du stress de Paris, une vie faite de routine, près de gens qu'elle connait depuis toujours, mais aussi un nouveau travail dans la quincaillerie de son oncle.

Ce livre ce lit vraiment rapidement, il serait faux de dire qu'il ne s'agit que d'un polar car c'est bien plus que ça. Il nous montre comment la vie peut prendre un virage à 180 degrés suite à un drame. Comment des événements peuvent changer notre vie, voir nous faire prendre de mauvaises décisions devant un surplus d'émotions ingérable.

Un beau roman, une belle histoire, simple, sans grand discours ni leçon de moral, qui nous fait réfléchir sur les priorités de la vie, l'importance d'avoir un pied à terre et un retour aux sources possible en cas de coup dure dans la vie.

Ce roman ne m'a vraiment pas laissé indifférente, m'obligeant à réfléchir sur ma vie....

L'auteur décrit des choses importantes avec des mots simples et beaucoup de facilité. Je vous le conseille fortement !

Éditeur : MARIVOLE EDITIONS (28/09/2016)
Nombre de pages : 162


Citation :
"Je déteste les monuments aux morts. Nul besoin de socle ou de tombe, les morts se portent en nous.  Tout cela tien bien plus de la politique que de la religion, du symbole que du respect. La mémoire n'est pas de béton, elle coule dans notre sang. Elle le devrait en tout cas."


**************************

"Paris, le métro, la Tour Eiffel, les musées, Montmartre, les Champs-Élysées... Le luxe, les paillettes, les plaisirs, la vie de bohème, les journaux, le boulot... et sur un quai de la Seine, le corps d'une inconnue. Assassinée. La Brenne, à des kilomètres de là ; les mille étangs, la famille... mais la même souffrance ; la même solitude ; les mêmes souvenirs. Face à face. Des pièces à assembler, une vie à recomposer, un crime à élucider... L'auteur : Journaliste et écrivain, Maud Brunaud a écrit de nombreux ouvrages, notamment sur le Berry, dont elle est native. Auteur du fameux Talons aiguilles et chapeau de paille, premier « gossip » de campagne, roman pétillant et plein d'humour, elle se lance avec Face à elle dans un autre style littéraire, celui du polar."

vendredi 5 mai 2017

Garance



L'auteur nous fait découvrir, et vivre, la difficile enfance de la petite Garance, fille d'une belle métisse, Naomie,  morte en couche et d'un père, Martin, surnommé l’allumette, ancien héros de la seconde  guerre, blessé au mollet durant celle-ci.

Garance, née en 1945, est recueillie par sa grand-mère maternelle, en effet son père, martin, est devenu dépressif et alcoolique après la mort de Naomie.

Malheureusement pour Garance, sa grand-mère décède rapidement. Appâté par l'héritage de celle-ci Martin récupère la garde de son enfant.
Garance deviendra la souffre douleur de celui-ci, et malgré les alertes de Lucina la voisine bienveillante, les autorités administratives ne retireront jamais la garde à Martin. Tout va aller en s'empirant durant les années suivantes avec l'arrivée d'une belle-mère Eléonore, je dirais même la méchante belle-mère 👹, Martin allant jusqu'à abuser régulièrement de sa fille, sous le regard indifférent d’Éléonore et de ses 2 fils .

Alors là on se dit, ce roman est un drame....et bien non, c'est bien plus que ça !

Dans la seconde partie, l'auteur développe la partie policière paranormale. 
Les enquêtes seront menées par Mathieu, jeune officier gendarme, Oscar, reporter-photographe pour la brigade et la jeune assistante Adèle.

L'auteur nous plonge dans l'horreur, une folie meurtrière menée par un être assoiffé de vengeance, où la frontière entre le bien et le mal est vraiment minime tout  comme la frontière entre le réel et le mystique !

Le roman se termine en apothéose avec une vraie fin, une explication sur toute l'histoire depuis ses débuts dans les années 40.

Une belle découverte, un roman mélangeant  des genres très bien réussi. Il a été difficile pour moi de le poser (ah si ça n'avait pas été mon travail et  ma vie familiale grrrr  😉😋). 

Un grand  bravo à l'auteur en lui souhaitant une belle carrière livresque 😃 (ce qui va être le cas à mon avis !).

Editeur : Les sentiers du livre
Nombre de pages : 254 


***********************


Garance est une jeune femme bafouée que la schizophrénie ronge petit à petit. Lorsque la maladie prend le dessus, c’est la chose qui se manifeste. La chose place son hôte au cœur d’une intrigue policière et la pousse à supprimer ceux qui s’installent dans des dérives com-portementales. Mathieu, un jeune enquêteur et Oscar, son acolyte photographe, se lancent alors à leurs trousses et fl irtent avec les frontières du fantastique. La chose et Garance guident leurs pour-suivants, au travers d’un jeu d’énigmes. Sur chaque scène de crime de mystérieux messages permettent d’identifi er la ville des prochains délits. Le sud de la France devient alors le théâtre de nombreus-es exactions que les limiers toulousains tentent d’arrêter. Tandis qu’ils éprouvent les plus grandes diffi cultés à traquer la Bête pour libérer la Belle, la providence se présente à eux. L’aide précieuse de Matéus, pionnier d’une nouvelle médecine, scientifi que de renom et spécialiste de l’hypnose, croise un jour la route de Garance. Le professeur ne connait pas encore Mathieu et son ami, la chose ne va pas tarder à les réunir.